8.12.15

Letters to the Lost


Résumé de l'édition

1943, in the ruins of Blitzed London...

Stella Thorne and Dan Rosinski meet by chance and fall in love by accident. Theirs is a reluctant, unstoppable affair in which all the odds are stacked against them: she is newly married, and he is an American bomber pilot whose chance of survival is just one in five...

He promised to love her forever

Sixty years later Dan makes one final attempt to find the girl he has never forgotten, and sends a letter to the house where they shared a brief yet perfect happiness. But Stella has gone, and the letter is opened by Jess, a young girl hiding from problems of her own. And as Jess reads Dan's words, she is captivated by the story of a love affair that burned so bright and dimmed too soon. Can she help Dan find Stella before it is too late?

Now forever is finally running out.


En français ?

Traduction personnelle

1943, dans les ruines du blitz londonien...

Stella Thorne et Dan Rosinski se rencontrent par chance mais tombent amoureux par accident. Leur histoire est imparable, vouée à l'échec, toutes les chances sont contre eux : elle est jeune mariée, et il est un pilote américain de bombardier où leur chance de survivre est seulement d'une sur cinq.

Il promettait de l'aimer pour toujours.

Soixante ans plus tard, Dan fait une dernière tentative pour retrouver la fille qui n'a jamais réussi à oublier, et lui envoie une lettre à la maison dans laquelle ils ont partagé un bref moment de bonheur. Mais Stella est parti, et la lettre est ouverte par Jess, une jeune fille se cachant de ses propres problèmes. Alors que Jess lit les mots de Dan, elle est captivée par leur histoire d'amour qui a brillé mais qui s'est assombrie trop tôt. Peut-elle aider Dan a retrouvé Stella avant qu'il ne soit trop tard ?

Maintenant le toujours est compté.


Mon avis                                    


Le choix. On se perd, on s'oublie. On lui fait confiance puis on le redoute. Jess a fait un choix, elle l'a suivi et maintenant, elle essaye de le semer. Son choix, c'est d'avoir cru celui qui lui faisait miroiter une vie de rêve, qu'elle serait une star de la chanson.
Courir pour le fuir, c'est sa seule alternative. Désespérée, elle entre dans cette maison qui semble inoccupée mais très vite, la réalité la rattrape et il suffit d'une lettre pour donner à Jess, un nouveau sens à sa vie, un espoir.
Cette lettre, c'est celle de Dan. À plus de 90 ans, il envoie cette ultime lettre pour retrouver celle qui n'a jamais oublié et qu'il avait aimé durant la Seconde Guerre Mondiale. Émue, Jess fait tout pour la retrouver.

Commence alors dans Letters to the Lost une quête : retrouver Stella. Iona GREY par un jeu habile de passé/présent, plonge le lecteur dans l'univers des années 40. Ce procédé n'est pas nouveau et de nombreux auteurs sont des maîtres du genre (Kate MORTON pour ne pas citer ou encore Beatriz WILLIAMS).
Dans ce roman, Jess part à la recherche d'indices sur cette femme, elle retrouve des lettres qu'échangeaient Stella et Dan. Jess cherche un but à sa vie qui est devenue assez misérable. L'aide que va lui apporter Will, un homme qui vie dans l'ombre d'un père célèbre et qui ne se plait pas dans son travail, est en quelque sorte sa bouée de sauvetage. Un petit duo bien qu'attendu mais efficace.

Les lettres permettent à l'auteure de nous raconter un moment, un instant durant ces années terribles. Les anglais redoutent le blitz mais plus encore, les jeunes femmes veulent s'amuser. De nombreuses références musicales ponctuaient ce roman. Les américains ont débarqué dans la Capitale. Stella, jeune mariée ignore encore que sa rencontre avec un de ces "ricains" va changer sa perception de la femme mariée.
L'auteure évoque avec justesse la condition de la femme à cette époque et le met en parallèle avec celui de Jess qui peut changer ce que Stella ne pourrait soupçonner. Le quotidien de Stella est bouleversé par la guerre mais c'est aussi ses fondamentaux qui sont mis en branle. Une scène notamment dans ce roman est vraiment dur. Une scène sûrement banaliser à cette époque et qui met bien en avant cette idée supposée et misogyne d'infériorité de la femme dans un couple.

La Seconde Guerre Mondiale est le fond historique du roman. L'Histoire ne peut changer mais l'auteure a choisi d'évoquer le cas des américains qui arrivent dans la capitale britannique. L'idée de parler des américains à Londres m'a de suite fait penser à de célèbres photographies de Ralph MORSE pour le LIFE magazine qui montre des jeunes couples américano-britanniques. En 1944, il y avait plus de 2 millions d'américains partout au Royaume-Uni.

- A Blissful Embrace (Getty images) -

- A Kissing under a tree (Getty Images) -

- Relaxing on the lawn in Hyde Park (Getty Images) -

On ignore si ces couples ce sont revus après la guerre mais l'idée du "peut être" me suffit...

La plupart sont jeunes et n'aspirent qu'à avoir des liaisons mais Dan n'est pas de ces hommes. Il est lui, un aviateur. Son rôle est de tout faire pour affaiblir les allemands. Iona GREY ne nous fait pas ignorer que ces soldats de l'air avaient 1/5 de survivre à plusieurs vols. Son personnage n'est pas un cliché du héros américain mais d'un homme avec des convictions et un amour indéfectible pour une femme.

Plus que tout, le concept de départ doit être fort pour pouvoir nous tenir en haleine. La recherche de son âme sœur est un très beau sujet mais on peut s'étonner que Dan attend autant d'années. De nos jours, il est plus aisé de retrouver quelqu'un mais là encore, l'auteure a de la suite dans ses idées et les éléments qu'elle nous donne se défendent bien et surtout sont en corrélation avec l'époque. Il y a une course contre le temps, les anciens amoureux sont âgés. Jess va-t-elle retrouver Stella ? Est-t-elle encore vivante ? Dan tiendra t-il le coup ? Autant d'éléments qui nous sert le cœur, plus on approche de la fin du roman.

En refermant ce livre, j'ai eu droit à ma petite larme. C'est une des plus belles fins que j'ai pu lire. Avec beaucoup de simplicité, l'auteure clore cette histoire et la dernière scène est comme gravée dans ma mémoire. Un très beau roman !

Munissez vous de vos agendas, les éditions Les Escales ont racheté les droits de traduction et il devrait sortir en mai 2016 sous le nom "Lettres à Stella". Je remercie les éditions d'avoir gentiment répondu à mon mail !


                                          DE : Iona GREY
EDITION : Simon & Schuster (2015)
PAGES : 560
LANGUE : Anglais (traduction prévue pour mai 2016)
LIEUX :  Londres, Cambridge, Southampton, Northampton (ANGLETERRE, Maine (ÉTATS-UNIS)
PERSONNAGE(S) : Stella Thornton, Charles Thornton Dan Rosinski, Nancy Price, Jess Moran, Will Holt...
THEMES : Seconde Guerre Mondiale | Amour | Lettres

18 commentaires:

  1. Ce livre a l'air génial *-* Je sors mon agenda !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien de prendre note ;)

      Supprimer
  2. Ce roman a l'air vraiment touchant. J'avais pas vu les photos, elles sont jolies et elles illustrent bien ton avis du roman finalement

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup l'idée, du présent mélangé au passé, de comprendre ce qu'il s'est passé et s'il peut y avoir plus. Le livre semble touchant et vraiment intéressant. Tu me tentes beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est super ! ;) C'est vraiment un style que j'apprécie

      Supprimer
  4. Ce roman a l'air vraiment émouvant et je dois avouer qu'en lisant ta chronique j'ai eu un petit pincement au cœur, j'espère vraiment que ces couples se sont retrouvés <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont splendides ces photos...Il y a vraiment quelque chose d'émouvant qui s'en dégage <3 J'espère aussi en tout cas ! ;)

      Supprimer
  5. Un schéma narratif qui fait voyager entre présent et passé, un mystère. Cette lecture a l'air fort sympathique. Il y a des fois tu me ferais presque regretter de ne pas lire en VO! A bientôt. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut alors se lancer tiens ;)

      Supprimer
  6. Encore une fois, tu me convaincs d'ajouter un autre roman dans ma wishlist.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super ! En plus, si tu hésites, il sort en mai en français ;)

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup la couverture, et il a l'air vraiment touchant.

    RépondreSupprimer
  8. Tellement belles et touchantes ces photographies :)
    Je note le roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Je suis en amour devant ces photos

      Supprimer
  9. Un livre qui a l'air beau et touchant! Je note aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien et en plus, il va sortir en français ;)

      Supprimer

Merci pour vos messages <3